Presse – Le télégramme, par Eliane Faucon-Dumont.

Au mois de mars dernier, Yann Fanch Kemener, Aldo Ripoche, violoncelle et Florence Pavie, piano, se retrouvaient à l’atelier du Théâtre de Cornouaille pour un tout nouveau récital.

Depuis ses débuts, Yann Fanch Kemener n’a jamais cessé d’innover. Toujours à la recherche de « compagnonnages » musicaux, on l’a souvent entendu au sein de formations inattendues.

« Dialogues », son tout nouveau récital n’a pas fait exception. Réunissant plusieurs chants, tirés de trois éditions du Barzaz Breiz, des mélodies
qu’il a lui-même collectées et des musiques dites savantes signées Adolphe Mahieux et Charles Koechlin, le chanteur a imaginé un concert à trois voix. Celles-ci, fort différentes, délaissant la plupart du temps leur répertoire classique, s’engagent avec grand bonheur sur des chemins traditionnels.

Un CD
Aujourd’hui, ce récital est gravé sur un CD, intitulé « Dialogues ». A son écoute, les bonheurs ressentis, lors de la création reviennent en mémoire. « La fameuse Prophétie de Gwenc’hlan, « dite » en français est d’une belle émotion et le toujours facétieux « Gousperou Ar Raned », déploie ses climats tendres. Entre deux chants, piano et violoncelle jouent la vibrante « Prayer » d’Ernest Bloch, célèbrent « Le Druide » d’Adolphe Mahieux. Puis, Yann Fanch Kemener « revient sur le devant de la scène » le long d’un Galv An Dans, tiré de ses « Carnets de Route ». De temps à autre, un air à danser, vient, telle une belle respiration, rappeler que la Bretagne sans gavottes et hanter Dro, ne serait pas tout à fait la même.

Trad Magazine, vient de décerner l’un de ses « Bravos » à « Dialogues ». Un prix largement mérité par cet enregistrement, un rien audacieux, dédié à la Bretagne éternelle chantée par un Trio vraiment très inspiré.
Eliane Faucon-Dumont

Une Réponse to “Presse – Le télégramme, par Eliane Faucon-Dumont.”

  1. telenio Says:

    Je vais reécouter le CD, car j’ai l’impression d’être passé à côté de Gousperou Ar Raned !
    Réponse : Les gousperoù figurent en effet dans le spectacle, mais par souci d’esthétique générale de l’album, nous avons fait le choix de ne pas les mettrent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :