Commentaires de: Bretons de coeur et du monde, à la semaine. War un ton anavezet…

Comme quoi, vous en savez plus que vous ne le laissez transparaître !

65px-jean_dodal_tarot_trump_fool

Mad tre  Yann-fanch !

Diegi braz am-oa ,em-berr ,o lakaad va fri er-mez da ziskenn ar bailh lostennachou e bord ar stread…med pebez dudi pa m’eus digoret an dor o velet ,e korn an oabl tener ,al loar en he anter,o rei un tol lagad din , ha d’an touseg eat buan da gusad e-touesk an deliou . Anna Rouz

—————–

Très belle idée Yann-Fanch ! Rolland Becker
——————
Penaos y a en traeu ? je ne suis malheureusement pas bretonnant mais ne demanque qu’a démarrer mon apprentissage . Trugarez pour l’aide . M.J
—————-

Je sais déjà dire choux-fleurs à la merdre : kaol-fleur gant kaoc’h, et  de par ma chandelle verte : Dre va c’hantol gwer. Avec ça, on fait son chemin dans la vie, non ? Faustrolliennement. Thieri Foulc

————-

Ar c’housket, A zo an hanter d’ag ar yec’hed. (Le sommeil est la moitié de la santé)

————-

Yann-Fañch,

Ur mennozh deus ar c’hentañ. Hag a ya war an hevelep hent hag hini Ofis ar Brezhoneg. Tri bloaz zo (marteze pevar) oa bet embannet gant an Ofis ul levrig bihan tout « Bemdez, ur frazenn ouzhpenn » 365 frazenn bemdeziek. Roet eo bet d’ur bern tud, dilennidi, politikourien, tud ar radio hag an tele ha me oar… Adembannet eo bet meur a wech, berzh a ra rak digoust eo.

Tamm ha tamm vez graet e vragoù da Yann.  Ha ma kresk gwezenn ar brezhoneg e vo bleuñv ha frouezh o tispakañ deiz pe zeiz. Emañ dazont ar yezh etre daouarn an dud (ha gant o lavar hag ober dreist-holl !). Annaig

—————-

Dreist Yann Fanch
a-du on. ur vignonez din e Korsika a oa gant ur mennozh un tamm heñvel
« une bonne nouvelle pour la langue corse » hag e veze bouedet ganti bemde

—————-

Salud deoc’h
Touet kalz, tec’hel neubeut, a zo ar giz bremañ, ‘Vel an amzer tremenet, memestra, memestra..
Tennet eus ar ganaouenn « An amzer tremenet », savet gant Prosper Proux (1811-1875). Thierry
———————-

5 Réponses to “Commentaires de: Bretons de coeur et du monde, à la semaine. War un ton anavezet…”

  1. Jean-Yves Says:

    Ton idée est très intéressante comme bien souvent d’ailleurs Yann-Fañch !
    Voici ma maigre contribution (sans erreur j’espère):
    Ar c’housket a zo an hanter d’ag ar yec’hed
    (Le sommeil est la moitié de la santé)
    @ bientôt
    Jean-Yves (Avel Nevezh)

  2. lucalerital Says:

    pas (encore) bretonnant,
    pourtant sensible à la bretagne (encore!)
    et aux identités régionales (mais pas à la mode italienne! pas du tout!)

    merci pour cette première pensée

    ici, les pluies de printemps c’est plutot en avril
    en ritalien: « aprile, ogni giorno un barile/avril, chaque jour un tonneau »

    buon maggio! joli mai!

    @Thieru Foulc: la recette de tes choux-fleurs, mar plij! 🙂

  3. kerrain. B Says:

    Pa vo henchou kroaz, chiri nij ha chiri dredan, trist be vo war an douar…
    c’était ce que disait mon arrière grand mère. Je suis pas sûr du tout de l’orthographe… Mais il me semble que tu m’avais déjà corrigé cette phrase : quand il y aura des croisements routiers, des avions et des voitures, ce sera triste de vivre sur la terre…

    Bon, mais c’est pas ce que tu demandes… donc ok pour ton projet j’y adhère. Je trouve que c’est une bonne idée de se retrouver sur ce blog.

  4. Tangi Louarn Says:

    Nag ur soñj brav Yann-Fañch ! Ne zeu ket din krenn-lavarioù e-giz-se. A bep seurt a zo. Ale forzh petra fenozh evel « kurun barzh ar bragez, arnev war ar barrez » na petra ta !
    Met emaon oc’h echuiñ lenn levr Mona Sohier (e Breizh emaomp, n’emaomp ket ?) Ozouf :  » Composition française, retour sur une enfance bretonne » (Gallimard). Lugernus ! ur spered lemm, digor ha karantezus war he bro ha war an dud. Da lenn buan ha pa ve e galleg. Da aliañ eveljust da gement galleger a zo.
    krenn-lavar nevez : ruz ha du ha gwenn ha du, ar c’hib, forzh penaos ganit a gasi!

  5. Maryvonne Says:

    Plijus kenañ, Yann-Fanch.
    An troioù-lavar ne zeus ket gwelloc’h evit deskiñ ur yezh.
    Hag er skolioù ivez e vefe ret deskiñ kalz muioc’h a droioù lavar.
    Begen brav klevet bugale o lavaret :
    Er c’housked emañ an hanter eus ar yec’hed
    pe
    Glav d’ar sul, glav d’al lun glav e-pad ar sizhun.

    pe Ruzter diouzh an noz, amzer vrav antronoz.

    Pe kamm ki pa gar !
    a c’hellfe bezañ implijet evit ar c’hoari foot pa rea van ur c’hoarier da gaout poan !
    Maryvonne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :