Remise du collier de l’ordre de l’Hermine – 2009 – Ancenis (44)

L’ordre de l’Hermine

En 1972, le sénateur Georges Lombard ressuscite la distinction créée par le Duc Jean IV.Le 29 septembre 1972, le collier de l’Hermine est remis à René Pléven, ancien président du Celib, au Palais des congrès de Pontivy, en présence de nombreux responsables politiques, d’animateurs culturels et de décideurs économiques bretons. Les deux années suivantes, sont distingués Jean Mévellec (président de la Chambre régionale d’agriculture) et le professeur Gabriel Pescatore (président de la Cassa per il Mezzogiorno, qui, avec le Celib, fonda la Conférence des régions périphériques maritimes européennes). La tradition reprend en 1988, après 15 ans d’interruption, à l’initiative de l’Institut Culturel de Bretagne.

Vous pouvez entendre mon discours en allant sur :

http://www.abp-tv.com

Récipiendaires 2009 :

Mme Mona Ozouf; Jean Christophe Cassard; Tugdual Kalvez;  Yann-Fañch Kemener; Jean Guy Le Floch.

Remise faite par le chancelier Patrick Malrieu à Ancenis (44), sous l’autorité du Président de l’Institut Culturel de Bretagne, Bernard Delhaye, en présence de Monsieur le Maire de Ancenis et de Monsieur Maréchal, président du Conseil Général de Loire Atlantique.

IMGP9016IMGP9023IMGP9046IMGP9063

Photos: © Gildas Buron

Ouest.France

Jean-Guy Le Floch et Yann-Fanch Kemener, Herminés – Quimper

samedi 12 septembre 2009

Le 26 septembre, à Ancenis (Loire-Atlantique), quatre Bretons se verront remettre le collier de l’Hermine de l’Institut culturel de Bretagne. Dont deux personnalités bien connues des Quimpérois : le patron d’Armor-Lux, Jean-Guy Le Floch et le chanteur Yann-Fanch Kemener. Né à Carhaix, le premier a réussi notamment, ces dernières années, à obtenir des marchés comme ceux de La Poste ou de la SNCF. Le second, originaire de Sainte-Tréphine, également au Centre-Bretagne, est l’une des grandes voix bretonnes. C’est aussi un des plus fins connaisseurs du répertoire traditionnel breton.

Et les futurs décorés du Collier de l’Hermine sont… – Vannes

jeudi 17 septembre 2009

Le 26 septembre à Ancenis, quatre personnes seront décorées du Collier de l’Hermine pour leur engagement en faveur de la culture bretonne. Une cinquième le sera à Guérande en novembre prochain.

Le conseil d’administration de l’Institut culturel de Bretagne qui est basé à Vannes a choisi cette année : Jean-Christophe Cassard, professeur d’histoire médiévale à l’Université de Brest ; Tugdual Kalvez, militant de la langue et la culture bretonnes ; Yann-Fanch Kemener, l’une des voix les plus connues de Bretagne ; Jean-Guy Le Floc’h, PDG d’Armor-Lux ; et enfin Mona Ozouf, agrégée de philosophie et historienne.

Tous rejoindront le collège des Hermines et contribueront désormais au fonctionnement de l’institut culturel.

Le télégramme

MORBIHAN

Institut culturel de Bretagne. Les Herminés de l’année

17 septembre 2009

L’Institut culturel de Bretagne, basé à Vannes, va remettre ses Colliers de L’Hermine à cinq personnes qui se sont distinguées pour leur engagement.

Le chanteur Yann-Fanch Kemener, l’écrivaine Mona Ozouf qui a publié «Composition française – Retour sur une enfance bretonne», le P-DG d’Armor Lux Jean-Guy Le Floc’h, l’ancien professeur de breton Tugdual Kalvez, installé à Saint-Nolff, et le professeur d’histoire à l’université de Brest Jean-Christophe Cassard: c’est le joli casting des Herminés de l’année. Ils ont été choisis parmi 35 présélectionnés. Cette distinction, qui existe depuis une vingtaine d’années, a été reprise par l’Institut culturel de Bretagne depuis sa création. «Le but est de récompenser ceux qui se distinguent par un engagement à long terme pour l’identité bretonne, souligne Bernard Delhaye, président de l’institut depuis janvier. Nous sommes aussi en train de créer une médaille de reconnaissance pour ceux qui font quelque chose d’exceptionnel à un moment donné». La remise des Colliers de l’Hermine se fera le 26septembre, à Ancenis (44), àl’occasion du congrès de l’institut, sauf pour Mona Ozouf qui ne pourra s’y rendre et se le verra remettre lors du salon du livre de Guérande, le 21novembre. Ce sera Patrick Malrieu, chancelier des Herminés, qui leur remettra leur distinction. Ce dernier a en effet été récemment élu à la tête du collège des Herminés, toute nouvelle institution qui regroupe les 60 Herminés encore en vie (30 sont décédés). Ce collège aura notamment un rôle d’expertise comme personne-ressource pour l’institut. 

Une volonté de «réunification» Autre actualité pour l’Institut culturel de Bretagne: «Nous entendons nous inscrire toujours plus sur le terrain de l’éducation populaire, explique son président. On veut diffuser les fondamentaux de l’histoire de la Bretagne, sa culture, son identité. Un peu sur le modèle des Jeudis de l’Hermine à Vannes, on va organiser des conférences de l’Hermine sur tout le territoire breton.» Comprenez: les cinq départements, puisque Bernard Delhaye est un farouche défenseur de ce qu’il considère comme une «réunification». Et de rappeler que c’est un décret de Pétain qui a retiré la Loire-Atlantique à la Bretagne.

Laurent Guenneugues

2 Réponses to “Remise du collier de l’ordre de l’Hermine – 2009 – Ancenis (44)”

  1. Jean-Yves / YannProd Says:

    Après tes diverses récompenses et prix antérieurs, voila une « distinction de prestige » bien méritée que ce collier de l’ordre de l’hermine qui t’a été remis.
    J’ai beaucoup apprécié ton discours et, plus que des félicitations, je tiens a t’adresser des remerciements pour tout ce que tu nous apportes en terme de patrimoine breton au travers, entre autres, de tes chants.
    A bientôt.

  2. Marc Says:

    Félicitations !
    Et merci, Yann-Fañch, pour ce discours fort, porteur d’appels à ne pas cesser de soutenir la richesse plurielle de la culture populaire, plus riche (et plus savante, finalement) qu’on ne le pense chez certaines « élites » de la capitale…
    Et bravo pour votre œuvre de collecte, de défense et de diffusion large de toute cette somme d’humanité que contiennent et véhiculent les cultures régionales. Continuez ! « …en marchant,… on fait du chemin… ». (Merci pour le message).
    Localement, il me semble que le petit ruisseau qu’est le béarnais aurait bien besoin d’un héraut comme vous pour ne pas disparaître dans le grand courant théorisant de « l’Occitan ». Ses sources semblent se tarir de façon inexorable, hélas. Les vieux le parlent, les adultes le comprennent encore, mais les jeunes…? Il y a bien quelques défenseurs comme Joset Véron-Durand (http://escotasiplau.free.fr/), mais ils ne sont pas très nombreux.
    En tout cas, je suis heureux d’avoir croisé votre route grâce aux « Chansons bretonnes » que vous avez si bien su replanter dans leur terreau d’origine.
    Amicalement,
    Marc Lerique-Koechlin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :