Biographie sommaire

ARTISTE – CHANTEUR – CRÉATEUR

Citation

 » Yann-Fañch Kemener est l’une des voix les plus connues de Bretagne, et l’une des plus belles de France . Spécialiste et véritable ethnomusicologue du  » kan ha diskan  » . Il redonne à la  » gwerz  » ses lettres de noblesse et devient rapidement, à l’instar des soeurs Goadec, un symbole du renouveau de la Bretagne traditionnelle, et l’un des  » maillons  » les plus importants de la transmission de l’héritage musical breton.
Il participe très tôt au renouveau, à la conservation et à la transmission du patrimoine musical traditionnel breton. Sa voix extraordinaire et ses connaissances provoquent l’admiration de ses pairs bretons et fait connaître le chant traditionnel de Bretagne hors de France « . (Hélène Hazéra, Libération, 1996)

Parcours

• 1976. Révélation du  » Kan ar bobl « , concours de chants populaires, Lorient

• 1985. Participation à  » Vent d’ouest « , création du compositeur J-Y. Bosseur

• 1989. Collaboration : disque et ouvrage  » Aux sources du Barzaz-Breiz  »

• 1989. Création du groupe Barzaz, avec J-M. Veillon, G. Le Bigot, A. Genty
et D. Hopkins. Réalisation de 2 albums :  » Ec’honder  » et  » Un den kozh-dall  »

• 1992. Rencontre avec Didier Squiban, duo à l’origine de 3 disques

• 1993. Participation à  » l’Héritage des Celtes  » (Dan Ar Braz,), disque-phare
de la  » 2ème révolution musicale  » de Bretagne, après Alan Stivell

• 1997. 25 ans de carrière à Quimper. 22 musiciens ou groupes. 5000 spectateurs

• 2000. Tournée avec Vincent Ségal. Cité de la Musique, Paris, Brest…

• 2000. Création avec Aldo Ripoche, d’ « An eur glaz « . 2 albums enregistrés

• 2001. Ouverture des  » Nuits celtiques  » au stade de France

• 2002. Chant des paroisses avec Dominique Vellard et l’ensemble Gilles Binchois

• 2004. « Roses du mois noir » avec A. Ripoche – Hommage à Emile Masson

• 2005. Créations: Spectacle « An Dorn » et enregistrement de l’album;
Concerts – Radio France & Radio Canada avec: A. Ripoche, Emm. Bonnardot, L. Montet, M. Faubert, N. Boulerice,
O. Demers, D. Roy.

• 2006. Créations:
« Dialogues » spectacle & Album avec A. Ripoche et F. Pavie;
« A dreñv an nor » avec Achille Grimaud;
« Golgotha Locus » avec A. Ripoche, Emm. Bonnardot & L. Montet;
« Parcours chanté & conté » – L’art dans les chapelles.

• Spectacles musicaux, en compagnie de Madeleine le Louarn, Hervé Le Lardoux, Yann Paranthoen, Guy Pierre Couleau, Alain Le Goff…

 » An Eur Glaz  » L’Heure bleue.

Rencontre apparemment insolite entre Yann Fanch Kemener, l’un des plus célèbres chanteurs bretons, messager d’une culture orale, « passeur de mémoire », et Aldo Ripoche, violoncelliste de formation classique, issu d’un univers musical policé et aristocratique… .

Au-delà du clivage codifié entre ces mondes, les deux Musiciens recherchent la complémentarité des voix, celle du chanteur et celle de l’instrument, pour revisiter le répertoire breton des complaintes et ballades, gwerzioù et sonioù, plinn ou ridées… .

Lyrique par nature, baroque par choix, le chant du violoncelle à cinq cordes accompagne la voix du chanteur, soulignant tour à tour la poésie du texte ou la vigueur du rythme.

Entre baroque et traditionnel, les deux voix ainsi conjuguées abordent le répertoire éternel de la Bretagne, sans jamais le trahir ou le défigurer, seulement pour y ajouter, peut-être, une touche d’universalité… .

Elen Salün – Académie Paul Le Flem


Biographies

Yann-Fañch Kemener

« Chant »

« Une des plus belles voix de France, meilleur interprète de la gwerz, voix d’or de la musique bretonne …» Yann-Fañch Kemener, venu au chant breton par les berceuses maternelles, fait depuis quelques années une quasi unanimité dans le monde de la musique et du chant.

Dès les années soixante-dix, avec quelques rares passionnés ou érudits, Yann-Fañch Kemener collecte chants et contes auprès des anciens, véritables passeurs d’une culture alors menacée de disparition, d’oubli.

Parallèlement il est initié, oralement et a capella, aux techniques vocales des chanteurs de fest-noz. Yann-Fañch Kemener parcourt villes et campagnes de Bretagne, à la faveur de la renaissance des musiques « trad et folk ».

Il réalise dès lors ses premiers enregistrements discographiques : des comptines pour enfants, du kan ha diskan (chants à deux voix), des gwerzioù (récits épiques), des sonioù (chants de circonstance), soit une dizaine de titres depuis 1975.

Déjà meneur de gwerziou, le chanteur forme à l’âge de la maturité un duo avec Didier Squiban, le pianiste forgé au classique et au jazz. Les deux artistes enchaînent les concerts et les succès avec, notamment, Enez Eusa (diapason d’or 1996) et Ile-exil (ffff Télérama). Toujours pour mieux chanter le terroir, les îles et les légendes bretonnes, il participe au disque « l’Héritage des Celtes » (Dan Ar Braz – disque d’or – grand prix de l’Eurovision).

En 2000, Yann-Fañch Kemener engage une collaboration fructueuse avec Aldo Ripoche, violoncelliste, membre de l’ensemble baroque Stradivaria, directeur musical de l’Académie Paul Le Flem. Elle a donné naissance à un premier enregistrement « l’Heure Bleue – An Eur Glaz » associant une voix bretonne à un instrument du répertoire classique – suivi de : « An Dorn – la Main », nouveau spectacle et nouveau CD (2004 – Bravo de Trad magazine – choc du Monde de la Musique – Grand prix de l’Académie Charles Cros), « Dialogues » avec la pianiste Florence Pavie. Noël en Bretagne avec : F. Gascoin; H. Merlin; Ar Gedourion; La Maitrise de Ste Anne d’Auray. Tuchant e erruo an hañv / Bientôt l’été avec Florence Rouillard; Ruth Weber


%d blogueurs aiment cette page :