Archive for the ‘Actualités’ Category

Grand-Oncle Poilu déserteur

janvier 13, 2010

Toujours sans nouvelles !

Monsieur,

En réponse à votre courriel du 17 avril dernier par lequel vous exprimez le souhait d’obtenir des renseignements sur les états de service de votre ancêtre Julien JOA, né le 5 février 1886 à Sainte-Tréphine, j’ai le regret de vous informer que le feuillet matricule de ce dernier n’a pu être retrouvé. En effet, les archives du bureau de recrutement de Guingamp ayant été partiellement détruites en 1940, la série de registres matricules conservés aux Archives départementales des Côtes-d’Armor souffre de nombreuses lacunes.

Cotes des registres consultés (sans résultat) :

1 R 550 : GUINGAMP, classe 1906, tableaux des recensements cantonaux.

1 R 1224-1225 : GUINGAMP, classe 1906, feuillets nominatifs de contrôle.

1 R 1361 : classe 1906, livrets matricules.

1 R 1802 : GUINGAMP, classe 1906, registre matricule.

Regrettant de ne pouvoir donner une suite favorable à votre demande, je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de ma considération distinguée.

Le Directeur des Archives départementales des Côtes-d’Armor.

Publicités

VOEUX DU BARDE !

décembre 31, 2009

Depuis une île (laquelle ?), le barde vous adresse ses vœux les plus chaleureux.

AMZER – Création à « Amzer » Nevez à PLOEMEUR

novembre 28, 2009

– AMZER –

Création au centre « Amzer-Nevez » de PLOEMEUR (56)

Le Samedi 5 décembre à 21h.

Création de Yann-Fanch Kemener, de Aldo Ripoche et du groupe Dièse 3

 » Soutenue par le Centre de création et résidence Amzer nevez et par la Festival de Cornouaille « .

La presse en parle !



POILU « 1914 – 1918 »

novembre 11, 2009

Voici, ce qui du front fut envoyé, d’un poilu à sa famille « Bretonne » !

Une balle, mon cher, mais à tout prendre,

C’est aurait dit le héros au grand nez retroussé,

Un simple avis de mort qui fait un bruit d’abeille,

Et passe, presque doux, sans offenser l’oreille !

Un atome qui veut nous cacher le soleil !

Un sifflement qui donne un éternel sommeil !

Un stylo voyageur dont la pointe de cuivre

Pose le point final sur l’i du verbe vivre …

J’en profite pour lancer un avis de recherche.

Mon grand oncle « Julien Joa », refusa de réintégrer son régiment lors de cette grande boucherie. Il fut rattrapés et selon les versions:
1°) passé par les armes – 2°) Déporté à « Cayenne ? »
Une autre version dit aussi qu’il aurait giflé son supérieur
En tout état de cause, sa famille n’a jamais plus entendu parlé de lui. Et comme par hasard, le srachives de guerre l’arrondissement de Guingamp ont été détruites lors de la guerre 39/45. Ironie de l’histoire !

Mon grand oncle a vraiment disparu et est bel et bien tombé dans les oubliettes de l’Histoire.

La seule chose qui nous reste de lui est cette photo. A tout hasard si vous le croisiez, faites nous signe !

Merci

Julien JOA


Remise du collier de l’ordre de l’Hermine – 2009 – Ancenis (44)

septembre 27, 2009

L’ordre de l’Hermine

En 1972, le sénateur Georges Lombard ressuscite la distinction créée par le Duc Jean IV.Le 29 septembre 1972, le collier de l’Hermine est remis à René Pléven, ancien président du Celib, au Palais des congrès de Pontivy, en présence de nombreux responsables politiques, d’animateurs culturels et de décideurs économiques bretons. Les deux années suivantes, sont distingués Jean Mévellec (président de la Chambre régionale d’agriculture) et le professeur Gabriel Pescatore (président de la Cassa per il Mezzogiorno, qui, avec le Celib, fonda la Conférence des régions périphériques maritimes européennes). La tradition reprend en 1988, après 15 ans d’interruption, à l’initiative de l’Institut Culturel de Bretagne.

Vous pouvez entendre mon discours en allant sur :

http://www.abp-tv.com

Récipiendaires 2009 :

Mme Mona Ozouf; Jean Christophe Cassard; Tugdual Kalvez;  Yann-Fañch Kemener; Jean Guy Le Floch.

Remise faite par le chancelier Patrick Malrieu à Ancenis (44), sous l’autorité du Président de l’Institut Culturel de Bretagne, Bernard Delhaye, en présence de Monsieur le Maire de Ancenis et de Monsieur Maréchal, président du Conseil Général de Loire Atlantique.

IMGP9016IMGP9023IMGP9046IMGP9063

Photos: © Gildas Buron

Ouest.France

Jean-Guy Le Floch et Yann-Fanch Kemener, Herminés – Quimper

samedi 12 septembre 2009

Le 26 septembre, à Ancenis (Loire-Atlantique), quatre Bretons se verront remettre le collier de l’Hermine de l’Institut culturel de Bretagne. Dont deux personnalités bien connues des Quimpérois : le patron d’Armor-Lux, Jean-Guy Le Floch et le chanteur Yann-Fanch Kemener. Né à Carhaix, le premier a réussi notamment, ces dernières années, à obtenir des marchés comme ceux de La Poste ou de la SNCF. Le second, originaire de Sainte-Tréphine, également au Centre-Bretagne, est l’une des grandes voix bretonnes. C’est aussi un des plus fins connaisseurs du répertoire traditionnel breton.

Et les futurs décorés du Collier de l’Hermine sont… – Vannes

jeudi 17 septembre 2009

Le 26 septembre à Ancenis, quatre personnes seront décorées du Collier de l’Hermine pour leur engagement en faveur de la culture bretonne. Une cinquième le sera à Guérande en novembre prochain.

Le conseil d’administration de l’Institut culturel de Bretagne qui est basé à Vannes a choisi cette année : Jean-Christophe Cassard, professeur d’histoire médiévale à l’Université de Brest ; Tugdual Kalvez, militant de la langue et la culture bretonnes ; Yann-Fanch Kemener, l’une des voix les plus connues de Bretagne ; Jean-Guy Le Floc’h, PDG d’Armor-Lux ; et enfin Mona Ozouf, agrégée de philosophie et historienne.

Tous rejoindront le collège des Hermines et contribueront désormais au fonctionnement de l’institut culturel.

Le télégramme

MORBIHAN

Institut culturel de Bretagne. Les Herminés de l’année

17 septembre 2009

L’Institut culturel de Bretagne, basé à Vannes, va remettre ses Colliers de L’Hermine à cinq personnes qui se sont distinguées pour leur engagement.

Le chanteur Yann-Fanch Kemener, l’écrivaine Mona Ozouf qui a publié «Composition française – Retour sur une enfance bretonne», le P-DG d’Armor Lux Jean-Guy Le Floc’h, l’ancien professeur de breton Tugdual Kalvez, installé à Saint-Nolff, et le professeur d’histoire à l’université de Brest Jean-Christophe Cassard: c’est le joli casting des Herminés de l’année. Ils ont été choisis parmi 35 présélectionnés. Cette distinction, qui existe depuis une vingtaine d’années, a été reprise par l’Institut culturel de Bretagne depuis sa création. «Le but est de récompenser ceux qui se distinguent par un engagement à long terme pour l’identité bretonne, souligne Bernard Delhaye, président de l’institut depuis janvier. Nous sommes aussi en train de créer une médaille de reconnaissance pour ceux qui font quelque chose d’exceptionnel à un moment donné». La remise des Colliers de l’Hermine se fera le 26septembre, à Ancenis (44), àl’occasion du congrès de l’institut, sauf pour Mona Ozouf qui ne pourra s’y rendre et se le verra remettre lors du salon du livre de Guérande, le 21novembre. Ce sera Patrick Malrieu, chancelier des Herminés, qui leur remettra leur distinction. Ce dernier a en effet été récemment élu à la tête du collège des Herminés, toute nouvelle institution qui regroupe les 60 Herminés encore en vie (30 sont décédés). Ce collège aura notamment un rôle d’expertise comme personne-ressource pour l’institut. 

Une volonté de «réunification» Autre actualité pour l’Institut culturel de Bretagne: «Nous entendons nous inscrire toujours plus sur le terrain de l’éducation populaire, explique son président. On veut diffuser les fondamentaux de l’histoire de la Bretagne, sa culture, son identité. Un peu sur le modèle des Jeudis de l’Hermine à Vannes, on va organiser des conférences de l’Hermine sur tout le territoire breton.» Comprenez: les cinq départements, puisque Bernard Delhaye est un farouche défenseur de ce qu’il considère comme une «réunification». Et de rappeler que c’est un décret de Pétain qui a retiré la Loire-Atlantique à la Bretagne.

Laurent Guenneugues

Décès de Riwall ANDRO

septembre 21, 2009

Les obsèques – Vendredi 25 Septembre à 15 heures,

Au « Nouveau Cimetière » du GUILVINEC.

Le 19 Septembre 2009

Riwall ANDRO s’est éteint le samedi suite à cet accident.

À qui la faute ? Le mauvais temps, la route, le chauffeur, la baraka … Mais la réalité est bien là – hélas !

Notre COEUR est brisé.

Riwall était un petit cousin et brillant sonneur du Bagad de Penhars-Quimper, que j’appréciais tout particulièrement. Il y à 1 an, nous les marrions au Guilvinec (29).

Dans notre souffrance, nous ne trouvons pas les mots pour dire cette horreur.

Doue d’e bardono!

Depuis nous savons que nous devrons vivre sans toi Riwall et que ce sera bien difficile pour tous tes proches que nous sommes.

Je pense beaucoup à ta jeune épouse.

Voici ce que disait la presse locale.

ONDRES.

Deux blessés et des kilomètres de bouchons dans les deux sens

Un homme très grièvement blessé, une femme plus légèrement atteinte, c’est le bilan de l’accident survenu hier sur l’A 63 entre Ondres et Labenne. Vers 13 h 30, alors qu’il pleuvait abondamment, un camion immatriculé en Espagne et transportant des épaves de voitures compactées, circulant dans le sens nord-sud, a, pour une raison encore inexpliquée, traversé la chaussée, arraché le rail de sécurité central, et heurté une voiture venant en sens inverse avant de s’immobiliser sur le bas-côté.

La voiture, une Peugeot 308, a été écrasée entre la remorque et le rail de sécurité. Les pompiers ont dû découper le toit pour extraire le conducteur, âgé de 33 ans, originaire du Finistère, et sa passagère, qui ont été transportés à l’hôpital de Bayonne.

Quelques secondes plus tard, un autre poids lourd circulant dans le même sens a fait une embardée avant de percuter le rail de sécurité et de se mettre en portefeuille. Le conducteur, surpris par le premier accident, aurait freiné brutalement. Heureusement, il n’y a pas eu de victimes et les dégâts matériels ont été limités.

Aucune déviation n’a pu être mise en place et, vers 16 heures, on comptait plus de 12 kilomètres de bouchons dans les deux sens.

Brezhoneg ar miz

septembre 19, 2009

Votre Brezhoneg ar miz est disponible sur : http://yfkemener.wordpress.com/

Brezhoneg-ar-miz

Brezhoneg ar miz N°1

septembre 19, 2009

Tout d’abord, à ceux qui reviennent de vacances, bonne rentrée.

Votre Brezhoneg ar zizhun est remplacé par : Brezhoneg ar miz.

Vous êtes cordialement invités à laisser vos commentaires sur ce blog. Partager et apporter votre contribution à la langue bretonne.

Gouel mikael, hag an Ankoù,

A ra kalz a chanchemanchoù.

La Saint Michel et l‘Ankoù,

Font bien des changements.

Pourquoi la St Michel ?

C’est à la St Michel que sa payaient les fermages. Alors selon que l’année avait bonne ou mauvaise, vous étiez en mesure ou non de payer votre fermage. Selon, aussi la bonne volonté de votre propriétaire à renouveller ou non votre bail.

Quant à l’Ankoù, il arrive quand on l’attend le moins et n’est jamais là où croit le trouver !

D’où ces grands bouleversements qui pouvaient et peuvent encore survenir. Même si notre Dame « Sécurité sociale » ou autres cousines peuvent intercéder de nos jours !

Requiem Anne DE BRETAGNE

septembre 8, 2009

Scan

FISEL 2009

août 31, 2009

Eh oui ! la grâce c’est une fois de plus exprimée sur les planches du concours Fisel de Rostrenen 2009.

Bien sur j’y étais (pas de la grâce – rassurez vous- Hélas !  Ceci dit, je n’ai vu personne danser comme moi) mais de la danse, du fest-noz et du stage …

L’oeil n’y est plus aussi vif, mais le pied est bon. Jugez-en par vous même.

IMGP7537

IMGP7364IMGP7459IMGP7500IMGP7503IMGP7563IMGP7608

Photos © Gildas Buron

fisel_09_1

fisel_09_2

C’était à Ste Tréphine les 21- 22 Août 2009

août 23, 2009

Que du bonheur – Bien tartiné !

_MG_1127_MG_0856_MG_0842

_MG_1065_MG_1140

Photos © Christophe LEGALL

Concerts Exceptionnels à Ste TREPHINE (Cotes d’Armor)

août 14, 2009

Au Centre du Monde

A la croisée des chemins de: St Nicolas du Pélem; Gouarec; St Ygeaux et Plouguernevel.

Afin d’amorcer en douceur, une collaboration artiste de 10 ans, nous donnons, Aldo Ripoche et votre Serviteur, deux concerts exceptionnels à Ste Tréphine – que tout le monde s’accorde à définir comme « Centre du Monde » – Les 21 et 22 Août à 21h à l’Église.

Ces concerts feront l’objet d’une captation audiovisuelle.

Suivre les panneaux – c’est tout droit.

Sans titre.002

C’était « aux Sud d’Arles »

juillet 15, 2009

Le 13 Juillet – Le Trio – Au musée d’Arlaten

A_Ebrel-1AE_YF-fenetreYF-1trio-2

Photos © J-Y Quéré

Annie Ebrel, Yann Fanch Kemener et Erik Marchand

Depuis quelques années les pierres antiques du Museon Arlaten, (musée d’histoire de la Provence) se sont habituées a cueillir les confidences poétiques de chanteurs occitans, sardes ou géorgiens. Ce soir trois des plus grands vocalistes bretons en activité se sont unis pour nous émouvoir. A deux, trois ou en solo, Erik MarchandAnnie Ebrel et Yann Fanch Kemener ont lancé dans l’air arlésien quelques pièces d’or vocal breton, Le gwerz profond, le chant à réponse kan han diskan, les airs festifs ou de piété sont distillés avec grâce et force. Côté a côté dans l’embrassure d’une fenêtre, séparés entre un escalier de service et la fosse où s’élèvent des vestiges romains, ou réunis au seuil d’une porte plusieurs fois centenaires, les trois bardes se régalent de toutes les combinaisons scénographiques et acoustiques du lieu. Ils font résonner leur vérité ancestrale et propagent leur plaisir évident à vivre cette exceptionnelle réunion.

Mondomix

Ue femme et deux hommes se montrent à la fenêtre. Ils commencent à chanter. Les pierres du bâtiment prolongent l’écho de leurs voix. Lundi soir 13 juillet, au Museon Arlaten, au coeur de la ville d’Arles, où commence la 14e édition du festival Les Suds, les pierres chantent avec Annie EbrelErik MarchandYann-Fänch Kemener, des voix cardinales de Bretagne. Jusqu’à ce 13 juillet, tous les trois ne s’étaient encore jamais produits ensemble. A capella et sans autre amplification que celle offerte par le minéral et les murs, ils chantent la gwerz, le chant profond des terres bretonnes et le kan ha diskan, celui que l’on danse et partage dans la légèreté. Le trio quitte la fenêtre. Avant de se figer devant une porte, les chanteurs déambulent, seuls ou en duo. Ils apparaissent et disparaissent, à un balcon, sur un escalier, au fond du puits que forme la cour du Musée d’ethnographie provençale, imaginé par le poète Frédéric Mistral (1830-1914). Le moment conjugue surprise, grâce et envoûtement.

Patrick Labesse

Brezhoneg ar zizhun N° 9

juillet 2, 2009

Vakañsoù – Vacances

Étant donné un été chargé en répétitions, concerts et déplacements,  je mets cette feuille « du breton de la semaine » en veille jusqu’à septembre.

Merci de votre compréhension.

Cette période est également propice à la méditation :

Itron Varia an Amzer so un Itron Varia vad, ha digasa toud an dud ‘barzh.

Notre Dame du Temps est une bonne Dame. Elle ramène tout le monde dedans.

(Avec le temps et un recul sur le temps, les choses – gens, trouvent – retrouvent leur place).

Réflexion maternelle – Tréphinoise

Anne de Bretagne sur France Musique

juin 28, 2009

Bonjour Yann-Fanch,

Je me suis  mise à l’écoute de la retransmission des « musiques pour les funérailles d’Anne de Bretagne  »  sur France- musique dimanche 28 juin à 13h. Claude et moi vous écoutons : Doulce Mémoire de Denis Raisin Dadre, ses musiciens, ses chanteurs ( déjà entendus au festival de Sully s/ Loire de belle mémoire… ) et saisis par le son particulier de ta voix , nous assistons aux funérailles de la Duchesse de Bretagne – 1514- Anne de Bretagne devenue reine de France … Je retrouve sa trace en Italie où sa fille Renée de France épousa le duc de Ferrare avant de revenir  mourir à Montargis ( pieuse adepte  de la Réforme ).

La solennité fervente et sombre de cette musique pour funérailles s’accommode bien des gwerziou que tu psalmodies dans ce parler – chanter inimitable qui est le tien. Yann-Fanch Chrysostome

 » Recueillez le sang du couchant

Recueillez l’or de la prière … « ,  en accord avec le chant mystique de Max Jacob !

Le Stabat Mater chanté en breton exprime la douleur sourde et  contenue d’une mère brisée, quand Pergolèse en fit un morceau d’opéra  effervescent plus que fervent ….

Souviens – toi…de nous ! Memento : L »AMJ et sa présidente  Patricia Sustrac , toi à l’honneur en souvenir de MAX,  à  ST  Benoît s / Loire , à Orléans dans la mouvance de notre association Guillaume Budé …Toi et moi ( en voix mineure !…. ) chantant  et récitant  les poèmes de Max Jacob le gaëlique.

Toi encore à Port-Royal des Champs en compagnie des musiciens baroques dont Aldo Ripoche … Les mânes des vieux messieurs de La Grange de Port Royal en frémissent encore, os secoués,  pris dans une sarabande !

Les souvenirs affluent  ….

N’oublie de nous faire-part de ton programme estival, automnal… celui des quatre saisons. As-tu des projets à Paris ? Nous y allons assez souvent.

Claude et moi te quittons pour mieux te retrouver bientôt.

Amitiés celtiques

Marie-Hélène (née Floc’h ) et Claude Viviani.